La sucette, mauvaise pour l’apprentissage du langage

Des milliers par jour vendues en France, 7 enfants sur 10 en auraient une dans la bouche. Mais vous, vous comprenez ce que disent vos enfants avec une tétine dans le bec ?

La sucette à volonté entraîne des difficultés à communiquer, à s’exprimer et donc à sortir de la petite enfance. Mais pourquoi en tant que parents éprouvons-nous le besoin de mettre une tétine dans la bouche de nos bébés ? Très bonne question surtout quand on sait que cette pratique ne s’est vraiment répandue que depuis une quinzaine d’années?

La réponse est apparemment simple : nous voulons les faire taire ! Un bébé pleure, s’exprime et réclame, pour manger, avoir des câlins de l’attention, c’est son seul moyen de communication, et cela prend du temps de répondre à ses demandes. Donner la sucette aux premiers pleurs ou même avant, dans certains cas, permet alors de ne pas être dérangé. Dans notre société actuelle chaque minute est comptée et cela est devenu un moyen de se débarrasser des enfants…

Un tantinet simpliste et radicale comme analyse, mais peut-être pas complètement fausse si on veut être tout à fait honnête !

Il est important de nuancer, téter est un besoin naturel chez un nourrisson, la tétine en est devenue un substitut culturel au corps à corps avec la mère et son utilisation ne devient un problème que quand elle est excessive en durée et en dans le temps. C’est à dire si un enfant en a une en permanence dans sa bouche et si cela dure au delà de 4-5 ans. Ces enfants sont alors devenus dépendants au « tétouillage » et c’est aux parents de les sevrer. Ils doivent apprendre à en maitriser son utilisation même si cela n’est pas toujours facile et les enfants quand à eux doivent apprendre la frustration causée par l’absence.

Il est alors important de parler à son bébé et d’échanger avec lui afin qu’il puisse ainsi comprendre et répondre à sa façon par des gazouillis, c’est par cette interaction que commence alors l’apprentissage du langage.03