Comment préparer les enfants (et les parents) à un nouveau baby-sitter ?

Les parents craignent souvent la première fois qu’ils laissent leur enfant avec un baby-sitter. Et ils n’ont pas tort ! Il est parfois difficile de sauter le pas car ils ne savent jamais qu’elle va-t-être la réaction de leur enfant lorsqu’il sera seul avec la nouvelle baby-sitter. Certains enfants réagissent parfaitement à ce changement et jouent calmement avec le baby-sitter, d’autres se mettent à pleurer et à paniquer dès que leur parent passent la porte.

Malheureusement, il n’y a pas de solution miracle pour éviter une telle situation. Il existe, tout de même un moyen de préparer les enfants à cette première rencontre. Voici 5 conseils pour faciliter cette transition :

1. Assurez-vous que votre enfant soit au courant et comprenne la situation

Cela peut sembler évident mais il arrive parfois que l’enfant n’ait pas été mis au courant que les parents s’en vont pour quelques heures. Cela peut rendre la transition très difficile car l’enfant n’a pas le temps de s’y préparer mentalement. Il est donc primordiale que vous informiez votre enfant que vous allez le confier à un nouveau baby-sitter! De plus, cette étape reste importante même si ce n’est pas la première fois que le baby-sitter vient. Mettre son enfant au courant va l’aider à se sentir plus en control une fois que le baby-sitter arrive.

2. Planifiez un rendez-vous avant le premier baby-sitting.

Arrangez un rendez-vous dans un café ou un autre lieu facile à trouver et emmenez votre enfant avec vous. Il semble parfois difficile de trouver un moment qui convienne à tout le monde pour mettre en place une rencontre, cependant, tout bon baby-sitter trouvera un moyen de rencontrer le parent en tête-à-tête.

Laissez le baby-sitter interagir avec votre enfant librement et observez comment le premier contact se passe. Votre présence aidera votre enfant à se sentir à l’aise avec le baby-sitter. Cela vous aidera également à vous sentir plus en confiance et vous permettra de voir si le baby-sitter vous convient. Si le courant semble bien passer, vous pouvez vous éloigner pour quelques minutes, pour aller commander un autre café ou utiliser les toilettes par exemple, pour habituer votre enfant à ce nouvel environnement.

3. Parlez avec votre enfant de son ressenti.

Il est très important d’écouter son enfant. Cela va vous permettre de comprendre que dont il se soucie et ses inquiétudes. Si votre enfant a déjà rencontré le baby-sitter alors demandez-lui ce qu’il pense du gardien d’enfant. Est-ce qu’il aime le baby-sitter ? Est-ce qu’ils se sont bien entendu ? Se sentait-il en confiance ? Qu’est-ce qu’il n’a pas aimé? Ces questions sont très importantes. Si vous savez ce que votre enfant redoute, il sera plus facile de le rassurer. Plus ils se sentent en confiance, plus la transition sera facile.

4. Soyez clair à propos de l’autorité du baby-sitter.

Cette étape est importante pour l’enfant comme pour le baby-sitter. Le baby-sitter peut oublier de demander comment réagir si votre enfant refuse de manger ses légumes par exemple. Il est donc très important de lui donner des directives sur ce le comportement à adopter pour qu’il ne soit ni trop stricte ni trop indulgent. De plus, votre enfant va peut-être se servir de cette incertitude à son avantage. Cela peut rendre la situation compliquée. Si l’enfant ou le baby-sitter va trop loin (ou pas assez) cela peut endommager toute relation future. Il est donc crucial d’établir l’autorité du baby-sitter ! Il est compréhensible que vous ne vous sentiez pas à l’aise que le baby-sitter discipline votre enfant comme vous. Trouvez une méthode de discipline qui vous convient car le baby-sitter doit être capable de montrer à votre enfant l’autorité qu’il a pour que le baby-sitting se passe bien.

5. Informez le baby-sitter de tout ce dont il doit savoir.

Cette étape est simple et pourtant elle peut faire une grande différence pour le nouveau baby-sitter. En tant que parent, vous savez tout des habitudes et rituels de votre enfant. Le baby-sitter, lui, n’en sait rien. Faites une liste de toutes les habitudes de la maison ainsi que les numéros de téléphone d’urgence au cas où ; et donnez-la au baby-sitter lorsqu’il arrive. Si votre enfant aime avoir une place particulière à table, dites-le au baby-sitter. Si il aime dormir avec la porte entrouverte avec 3 doudous et 4 oreillers, dites-le au baby-sitter. Le baby-sitter sera capable de montrer aux enfants que leurs habitudes n’ont pas à changer et cela va mettre les enfants plus en confiance. Cela aidera grandement le baby-sitter à donner une super première impression aux enfants.

En suivant ces 5 conseils, vous pouvez vous assurer que le premier baby-sitting se passe du mieux possible. Vous pourrez donc profiter d’une soirée en tête-à-tête l’esprit tranquille.

Écrit par Quentin Garnier, en collaboration avec Babysits, la communauté de babysitting en France.