Les solutions contre l’échec scolaire de votre enfant

Le mot « échec scolaire » englobe trois situations différentes. La première est que l’enfant obtient régulièrement de mauvais résultats à l’école. Cependant, les notes ne constituent pas les seuls critères. Certains professionnels avancent même le terme « phobie de l’école » pour qualifier l’état des enfants qui ont mal au ventre, rien qu’à l’idée d’aller étudier. Lorsque la situation empire, il ne souhaite plus continuer et abandonne. Le taux est alarmant, selon les dernières informations, environ un élève sur cinq sort du circuit, sans avoir reçu un diplôme. Face à ce constat, les questions se multiplient, comment faire pour aider l’enfant ? Le soutien scolaire figure parmi les solutions efficaces, surtout lorsque les causes de l’échec sont bien identifiées.

Comprendre les causes de l’échec scolaire

Une mauvaise organisation de l’apprentissage

L’échec scolaire peut provenir d’une mauvaise habitude de travail. Beaucoup d’élèves étudient en écoutant leurs chansons préférées, avec les écouteurs sur les oreilles, ou en laissant la télé allumée. Quand ils sont à l’école, ils pensent à ce qu’ils vont faire avec leurs amis et ont ainsi du mal à suivre les explications. Lorsqu’ils sont à la maison, ils consacrent peu de temps à leurs études. Pourtant, les mauvais résultats forment rapidement un cercle vicieux. Une fois qu’on a pris du retard, on est rapidement tenté d’abandonner, car on sent qu’on n’a pas le niveau.

Une ambiance délétère à l’école

Des études ont montré que parfois, quelques élèves se font plaisir à compliquer la vie des autres. Des enfants sont maltraités par leurs pairs à l’école, ils évitent soigneusement de raconter leur calvaire aux parents. Certains ont même pris des décisions radicales, allant jusqu’à tenter de se suicider. Malgré leur formation, les professeurs ont du mal à bien cerner ces problèmes.

Une mauvaise orientation scolaire

Le manque de motivation peut parvenir d’une mauvaise orientation. L’enfant ne parvient pas à bien comprendre ce qu’on attend de lui. Il suit un parcours général alors qu’il aurait préféré une option beaucoup plus spécialisée. Il arrive que les parents imposent leur point de vue, d’une manière ou d’une autre.

Enfin, certains enfants souffrent de troubles qui les empêchent d’avancer. Parmi les plus fréquentes figurent la dyslexie et l’hyperactivité.

Échec scolaire : les solutions possibles

Instaurer un climat de confiance et de dialogue à la maison

Les parents doivent essayer de comprendre les aspirations de l’enfant, l’encourager à atteindre ses propres objectifs. Même si c’est vraiment difficile, le premier réflexe consiste à dédramatiser la situation. La vie est loin d’être un fleuve tranquille, le parcours est souvent semé d’embûche et il est primordial de se forger un esprit combatif qui relève les défis et n’abandonne pas face aux difficultés.

Agir face à la maltraitance scolaire

Quand l’enfant vit un calvaire à l’école sans que les responsables de l’établissement puissent trouver une solution efficace, il faut prendre une décision radicale et l’envoyer dans un autre établissement, même si ce choix peut se traduire par un trajet beaucoup plus long. Il est également important de se tenir informé. Dans la majorité des cas, les parents ne viennent à l’école que lorsqu’ils sont convoqués et trouvent des excuses à ne pas y aller durant les journées de portes ouvertes.

Un soutien scolaire pertinent

Contacter un professionnel constitue un choix judicieux. Nous avons du mal à prendre les bonnes décisions lorsque nous sommes très fortement impliqués sur le plan émotionnel. La peur de voir un enfant échouer alors que ceux des autres brillent rend les parents agressifs, car ils considèrent que cet état leur sera imputé.

Avant que le mal soit trop profond, un soutien scolaire contribuera à l’acquisition d’une bonne méthode de travail, permettra de mieux comprendre la situation vécue par l’enfant à l’école et renforcera sa confiance en ses capacités.