Comment gérer ses enfants quand on est souvent absent ?

C’est un fait que l’absence d’un parent peut avoir de graves répercussions sur l’enfant au niveau psychologique en raison du manque d’affection. C’est d’ailleurs une situation difficile à vivre tant pour soi que pour ses enfants. Mais quand les circonstances font qu’il n’est pas possible d’être souvent ensemble, on peut tout de même transformer ce qui devrait être des moments de quantité en moments de qualité.

Privilégier les courts moments passés ensemble

C’est parfois dur de ne pas voir ses enfants surtout à cause de son travail. Cela peut engendrer un grand sentiment de culpabilité mais aussi beaucoup de crainte au niveau de la relation que l’on entretient avec l’enfant. Cependant, il existe un moyen de compenser ce manque engendré en privilégiant les courts moments que l’on passe avec ses enfants.

Un bon début, c’est d’accueillir l’émotion de l’enfant avec empathie. En faisant comprendre à l’enfant que l’on comprend la peine que nous lui engendrons durant notre absence, lui montrer cette expression émotionnelle pourra grandement le soulager.

Les moments de rendez-vous quotidien sont aussi un bon moyen de faire comprendre à l’enfant que notre absence n’est pas désirée et que l’on tient à se rattraper. Que ce soit le moment de lire une histoire avant le coucher, ou les petits messages vidéo ou des petits coups de fils, montrer sa présence à l’enfant même indirectement lui rendra beaucoup de réconfort. D’ailleurs, grâce à la technologie, il est plus facile de garder contact plus fréquemment avec ses enfants.

Et quand c’est le moment de partir, le parent qui s’absente peut laisser un petit jeu de mots sur le calendrier ou encore raconter une petite histoire ou créer des petits jeux d’énigme à résoudre ou encore des petites chansonnettes d’amour pour toujours donner une impression de présence malgré l’absence. Pareillement à votre retour, il est recommandé d’avoir un petit rituel de gratitude en évoquant tous les événements positifs qui ont été vécus que ce soit de votre côté ou de son côté.
De plus, il est préférable d’éviter d’évoquer la distance qui sépare le parent à l’enfant. Par ailleurs, opter pour un baby sitting à Paris est une bonne alternative car cette personne pourra l’occuper durant votre absence. Et avec des activités d’interaction sociales, l’enfant pourra compenser sa peur de l’inconnu et l’angoisse liée à votre éloignement.

Les répercussions de l’absence d’un parent sur l’enfant

L’absence parentale reste toujours mal vécue par les enfants. Et d’après une étude, ce sont les enfants entre six mois et l’âge de deux ans et demi qui sont les plus affectés. Une absence de quelques jours, ou même quelques heures dans le pire des cas peuvent les contrarier et les mettre en colère à votre retour. Mais si c’est le cas, n’hésitez pas à le réconforter et le rassurer.

Cependant, il arrive que passer du temps loin de son enfant soit bénéfique tant pour l’enfant que le parent. La plupart du temps, les absences ne feront pas de tort. Mais si vous devez vous éloigner un peu longtemps, il est possible de se faciliter les choses en faisant appel à du baby sitting à Paris car avec quelqu’un qui le connait bien et qui comprend sa peine, il sera rassuré au sujet de votre retour.

D’ailleurs, il est crucial de toujours contribuer à rassurer votre enfant et aussi maintenir de bons rapports. Il arrive que votre enfant soit hostile à votre retour, mais ça reste un geste pour dire que vous lui avez manqué énormément. Vous pouvez garder vos distances un moment avant de l’approcher car lui donner l’impression qu’il a son mot à dire contribuera à le rassurer. Cela n’affectera pas votre relation à chaque fois que vous lui montrer de la compassion sans pour autant accepter tous ces caprices.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *