Draisienne : présentation de ce drôle d’engin pour enfants  ?

La draisienne peut être considérée comme un authentique cas de ce qu’on appelle un « revival ». En effet, ayant été inventée au XIXe siècle par le baron Karl Drais, la draisienne s’est vue très tôt éclipsée par une autre invention : le vélocipède. Cantonnée pendant deux siècles à un rôle d’objet de collection, la draisienne a depuis peu retrouvé des couleurs. Ceci grâce aux petits enfants à qui elle sert désormais de jouet.

Comment se présente une draisienne ?

Parfois considérée comme étant le véritable ancêtre du vélo actuel, la draisienne qu’on appelle aussi vélo d’équilibre n’en reste pas moins un objet très différent de la bicyclette. Certes, comme le vélo, la draisienne est un véhicule à propulsion humaine. Elle possède également comme lui un cadre, une poignée, deux roues, une selle et parfois des freins et une béquille. Cependant, elle ne possède ni pédale, ni chaîne, ni pignons. Alors que ces derniers éléments sont essentiels au mécanisme de fonctionnement d’une bicyclette. Pour se servir de la draisienne, il faut mettre régulièrement les pieds au sol.

Ce sont ces différences affichées par rapport au vélo qui font que la draisienne est aujourd’hui considérée comme étant le vélo des tout petits enfants. Son utilisation est d’ailleurs fortement recommandée pour les enfants ayant entre 2 et 5 ans. Le vélo enfant existe sous différents modèles qui conviennent aussi bien aux petits garçons qu’aux petites filles.

Par ailleurs, il existe des draisiennes à propulsion électrique destinées aux adultes. Pour le moment, ces modèles ont encore du mal à redonner une nouvelle chance à la draisienne.

Pourquoi une draisienne est un bon investissement pour les jeunes enfants ?

Le retour au premier plan de la draisienne n’est pas juste le résultat d’un sentiment nostalgique nourri à l’égard de l’invention de Karl Drais. Mieux, la draisienne présente de véritables avantages et aide au développement de l’enfant :

Un apprentissage plus facile de l’équilibre

Généralement, les premiers vrais rapports avec l’équilibre ont lieu pour un enfant quand ce dernier s’assoit sur un vélo. Or, le vélo est plutôt risqué pour les très jeunes enfants. Avec une draisienne, ce risque est minimal et il pourra débuter cet apprentissage beaucoup plus tôt, ce qui sera bénéfique pour son développement. L’enfant peut facilement arriver à se maintenir sur un engin à deux roues sans prendre le risque de tomber.

Le développement des réflexes

La pratique de la draisienne n’offre pas que des garanties concernant l’apprentissage de l’équilibre. Il apprend également à l’enfant à développer ses réflexes.

L’âge recommandé pour la pratique avec la draisienne est un âge où la curiosité est extrêmement développée chez l’enfant et à partir du moment ou il maîtrise parfaitement la marche. C’est généralement à partir de 3 ans voir un peu avant qu’un enfant peut commencer le vélo d’équilibre. Ses réflexes sont appelés à se développer au fur et à mesure qu’il cherche à prendre la vitesse, à tourner dans un sens ou à freiner.

L’apprentissage de coordination

La pratique de la draisienne se fait en poussant sur un pied avant de pousser sur l’autre. Un processus qui demande de la part de l’enfant une bonne coordination des deux membres. Son cerveau s’adaptera facilement et ses membres suivront naturellement le processus.

Un apprentissage sans l’aide des parents

L’équilibre, la coordination et les réflexes sont trois choses qui d’habitude sont apprises par l’enfant grâce à l’aide des parents. Or, avec la draisienne, l’enfant peut se débrouiller tout seul sans quelqu’un qui l’aide à se maintenir en équilibre.

Apprentissage en douceur du vélo

Qui n’a pas gardé de mauvais souvenir de l’apprentissage du vélo ?

Quelques mauvaises chutes, quelques frayeurs…. Grâce à la draisienne, l’enfant va apprendre pendant quelques années l’équilibre et la gestion du vélo tout en douceur, ce qui lui sera bénéfique quand il aura l’âge suffisant pour conduire son propre vélo. À l’âge de 4/5 ans quand il passera sur un vélo d’enfant classique cela ne devrait être normalement qu’une simple formalité pour lui.